• Poste close au Brûlé.

    Le lundi 16 avril je me rends à l'agence postale du Brûlé pour y poster un petit colis. Il est 10h. La porte est close. Je vérifie sur le panneau : lundi matin, entre 9 et 12h, la poste est ouverte. Raté, ce lundi 16 avril, c'est Poste close. Le contenu du colis étant périssable, je prends ma voiture pour le poster en ville. Sans voiture, les transports en commun du Brûlé étant ingérables avec la rupture de charge au Bassin Couderc, j'aurais mis plusieurs heures pour déposer ce colis. Évidemment, impossible de trouver à la Poste quelqu'un capable de dire pourquoi l'agence est fermée. Ce lundi 23 avril, rebelote. J'ai la mauvaise habitude de confectionner mes paquets pendant la pause dominicale. Désolé. Avant de me trimbaler avec mon colis à l'agence, je vérifie par téléphone qu'il y a quelqu'un. Aucune réponse. Je vais quand même vérifier sur place : c'est bien Poste close. Pourtant le panneau affiche imperturbablement que l'agence est ouverte le lundi matin. Je m'enquiers auprès des personnes croisées aux alentours de cette situation. Leurs réponses me sidèrent. La fermeture du lundi matin est fréquente, c'est bien connu…et accepté. Inacceptable pourtant. Cette façon de faire les choses en catimini par La Poste est devenue intolérable. On est passé d'une ouverture matins et après-midis du lundi au vendredi et samedi matin à une ouverture limitée aux matins du lundi au samedi. Maintenant on nous supprime le lundi matin sans le dire. Bientôt le samedi matin ? Puis le mercredi matin ? Puis la fermeture complète ? Une gestion qui méprise les personnels et les usagers. La dernière employée permanente de l'agence est partie dans un silence assourdissant de la part de sa Direction malgré plus de 40 ans d'excellents et loyaux services. Quant il s'agit de faire de la "com" pour inaugurer une agence nouvelle ou rénovée, la Direction trouve les moyens d'organiser un pince-fesses pour "gros zozos". Notre postière a été "jetée" en retraite comme un papier inutile. Lamentable. Des postiers se suicident, demandez-vous un peu pourquoi ? Le respect humain : un gros mot à La Poste. J'ai un grand respect pour les postiers…mais La Poste est devenue un monstre d'inhumanités. Avec la complicité de la mairie de Saint-Denis en ce qui concerne le Brûlé. "Sak nou la pa fé" comme ils devraient dire en bas. Ce qui nous reste : une agence délabrée, ouverte 5 matinées par semaine, sans automate postal ou bancaire. Les gens des Hauts sont décidément fort maltraités.

    Charles Durand

    Le Brûlé – Saint-Denis.

    « La grande illusion.Démocratie : le déni permanent. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :