• Le climat de la Réunion

    LE CLIMAT DE LA REUNION

    Le climat de La Réunion est tropical humide. On distingue deux saisons. L’hiver, de mai à octobre, est la saison « fraîche » ou saison « sèche ». Les températures sont douces et les pluies peu abondantes. Ces dernières restent tout de même importantes sur l’Est. L’été, de novembre à avril, durant lequel les températures sont plus élevées, l’humidité plus forte et les pluies beaucoup plus importantes est la « saison chaude » ou la « saison des pluies ». C’est aussi la période où se forment la plus grande partie des dépressions tropicales. L’amplitude diurne et annuelle des températures pour un lieu donné de l’île est très faible, de 5 à 7°C environ. Ce phénomène est principalement dû à l’effet de volant thermique de la mer, mais aussi à la ventilation venant de l’est, les alizés, qui soufflent une bonne partie de l’année.

     Dynamique globale-Forces en présences

    De l'anticyclone de Sainte Hélène (anticyclone quasi permanent de l'Atlantic Sud) se détachent de petits anticyclones qui passent le Cap de Bonne Espérance et circulent d'Ouest en Est à travers l'Océan Indien (à une vitesse de 15 à 25 nœuds). Pendant l'hiver austral, des talwegs polaires s'immiscent entre ces anticyclones et affectent le climat réunionnais.  

    Les Alizés:

    Le gradient entre les hautes pressions sub-tropicales et les basses pressions équatoriales génère des vents réguliers soufflant d'est en ouest dans les océans tropicaux: les Alizés. Pour la Réunion, leur direction dominante est l'est/sud-est et leur période d'activité maximale est l'hiver austral. En hiver austral, il existe une inversion dynamique et thermique très nette (entre 1800 et 3000m d'altitude), l'air chaud en altitude fait obstacle aux courants ascendants qui ne peuvent se développer au delà de cette couche.

    La ZCIT (zone de convergence inter-tropicale):

    La Zone de Convergence Inter Tropicale est la zone où convergent les alizés des deux hémisphères. Au niveau de cette zone, de puissants cumulonimbus sont formés et génèrent de fortes précipitations. Cette zone de basses pressions se déplacent suivant les saisons, allant de la chaîne himalayenne en été boréal, jusqu'au niveau des Mascareignes en été austral où elle génère de fortes pluies sur la Réunion.

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Caractéristiques du climat réunionnais: 

    Variabilités Climatiques:

    En fait, le climat réunionnais se singularise surtout par ses grandes variabilités liées à la géographie de l’île. La température décroît avec l’altitude. Sur le littoral, les températures moyennes sont toujours assez chaudes variant entre 21°C l’hiver et 26°C l’été. Tandis que dans les hauts, elles sont beaucoup plus fraîches, et ce d’autant plus que l’on s’élève le long des pentes, variant vers 1500 m d’altitude entre 12°C l’hiver et 17°C l’été. Le second contraste concerne la pluviométrie et le vent. On distingue la côte au vent, à l’Est, directement soumise aux alizés, qui présente une pluviométrie très importante quelle que soit la saison. La côte sous le vent, à l’Ouest, protégée par les reliefs de l’île est à l’abri des alizés. Le climat y est beaucoup moins humide, les régimes de brise sont prédominants.

    Il apparaît ainsi que l’influence du relief est tout aussi fondamental que les effets de l’insularité.

    Le phénomène de brise:

    Le phénomène de brise, dans une île montagneuse comme La Réunion, résulte de la conjugaison de deux composantes : les brises « de terre » ou « de mer » et les « brises de pentes ». Les brises « de terre » ou « de mer » sont provoquées par les différences de température existant, de jour comme de nuit, entre la terre et l’océan. La nuit, la terre se refroidit par rayonnement. Sa température devient plus basse que celle de la mer, provoquant l’établissement d’une brise dite « de terre » qui souffle de la terre vers la mer. En journée, le réchauffement du sol inverse le différentiel de température. Le sol devenant plus chaud que la mer, le courant d’air s’inverse et souffle alors de la mer vers la terre; on parle alors de brise « de mer ». Les « brises de pente » sont, quant à elles, provoquées par le relief. Elles remontent les pentes en journée et les descendent la nuit, l’air qui se refroidit au contact du sol (dont la température s’abaisse par rayonnement) s’écoulant alors vers la côte, par simple gravitation. Brises « de mer » ou « de terre » et « brises de pente » jouent dans le même sens, conjuguant leurs effets.

    La nuit, leur résultante, pour une île elliptique comme La Réunion, a tendance à créer une large circulation divergente et subsidente qui, en situation non perturbée, favorise la dissipation des nuages. La composante de brise tend d’autre part à rejeter plus au large le flux d’alizé.

    Dans l’Est, la convergence entre cette composante de brise et l’alizé, provoque la formation de nuages d’averses qui se maintiennent en mer lorsque l’alizé est faible à modéré mais peuvent stationner sur la côte lorsqu’il est plus rapide.

    En fin de nuit et début de journée, les brises de terre disparaissent. L’alizé peut de nouveau gagner la côte qui, au vent de l’île, se trouve temporairement balayée par les nuages d’averses formés la nuit à la rencontre des 2 flux. Avec l’établissement et le renforcement progressif de la brise de mer et des brises de pente montantes, les formations nuageuses se développent et se concentrent sur le relief, tandis que l’alizé s’accélère sur la côte au vent. Suivant l’instabilité de la masse d’air, ces nuages pourront ou non occasionner des averses dans les hauts et ce, généralement à partir de la mi-journée. Lorsque l’inversion d’alizé est marquée, ces nuages s’accumulent et s’étalent de manière importante sous celle-ci. Dans l’après-midi, poussés par le vent qui souffle en altitude, ils ont tendance à déborder, éventuellement accompagnés d’averses, vers le littoral sous le vent qui bénéficiait jusqu’alors de conditions privilégiées.

    En fin d’après-midi et soirée, le sens des brises s’inverse, et le cycle peut recommencer.

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les houles:

    La Réunion est intéressée par trois catégories de houles: les houles d'alizés, les houles australes et les houles cycloniques.

    Les houles d'alizés sont des houles petites à modérées provenant du secteur est/sud-est de l'île, elles épargnent en générale la côte ouest. Les houles australes de grandes longueur d'onde, elles sont assez fortes et se forment loin au sud-ouest de l'île (au sud de l'Afrique du sud), elles n'affectent que les côtes ouest et nord de l'île. Les houles cycloniques sont en générales très fortes, leurs direction dépend de la trajectoire du cyclone (elles affectent le plus souvent les côtes nord et est de l'île) (le phénomène cyclonique).

    Certains phénomènes de "seiches" peuvent également intervenir dans des circonstances météorologiques particulières: lors d'une progression marégraphique vers une forte marée conjuguée avec un flux de sud-ouest (occasionné par une forte dépression située au sud de Madagascar), on peut avoir un sur-remplissage des bassins de la région ouest et notamment des phénomènes oscillatoires de type "seiches" dans le port ouest provoquant de graves dégâts. Les phénomènes de houles ont donc aussi une importance notable en ce qui concerne la gestion des bassins sur l'île et doivent être pris en compte pour tout travail concernant les côtes.

     Etude pluviométrique.

    Introduction:

    Les précipitations sont à la Réunion le phénomène météorologique le plus remarquable, en effet l'île possède tous les records mondiaux de pluies pour les périodes comprises entre 12 heures et quinze jours. Le fait essentiel de la pluviométrie est sa variation spatio-temporelle. Plusieurs mètres d'eau peuvent tomber sur la côte est sans qu'une goutte ne tombe sur la côte ouest. Et en un point précis de l'île, la pluie peut être absente pendant plusieurs mois puis très abondante pendant quelques jours lors du passage d'un cyclone ou d'une tempète tropical. Cette variation spatio-temporelle de la pluviométrie pose de gros problème pour la gestion de l'eau sur l'île comme on peut s'en douter, l'article de journal ci-après illustre ces problèmes.

     

    Deux catégories de précipitations:

    Les précipitations d'origine advective provoquées par le passage de perturbations nuageuses venues du large. Cette catégorie réunie les ondes circulants dans les courants d'alizés, les perturbations tropicales, les remontées d'origine polaire et les cyclones ou dépressions tropicales les plus violentes.

    Les précipitations liées aux phénomènes convectifs, c'est à dire provoquées par les phénomènes de brises évoqués précédemment. Ces phénomènes obéissent à un cycle relativement immuable: développement nuageux sur le relief en cours de matinée, averses dans les hauts à partir de la mi-journée puis étalement (provoqué par les alizés) avec possibilité de débordement sur le littoral en deuxième partie de journée.

     

    Chiffres concernant la pluviométrie:

    Pluviométrie moyenne annuelle:

    La carte de la pluviométrie moyenne annuelle illustre également la dissymétrie est /ouest mentionné au-dessus. On distingue une zone très pluvieuse à l'est/sud-est de l'île, dans la région de Takamaka la moyenne est d'environ de 7m/an et elle est maximale sur les pentes est du Piton de la Fournaise où elle atteint plus de 10m/an (station Hauts de Saintes Roses). La zone la moins pluvieuse est la côte nord-ouest en particulier autour de St-Gilles-les-Bains ou la moyenne annuelle n'est que de 525mm/an.

    Qu'elles soient d'origine advective ou convective, le relief de l'île tend à concentrer les précipitations sur les régions directement exposées à l'humidité océane, c'est à dire la côte au vent.

     

    Carte pluviométrie annuelle

    Le climat de la Réunion

     

     

     Pluviométrie mensuelles et saisonnières

    Saison des pluies :

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le climat de la Réunion

     

     

     

    La saison des pluies dure du mois de janvier jusqu'au mois de mars. Le mois de février est de loin le plus arrosé et ceci sur l'ensemble de l'île. Durant le mois de février il tombe en moyenne 1.5 mètre d'eau à la station Hauts de Saintes Roses ce qui est considérable.                

     Saison sèche :

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le climat de la Réunion

     

     

     

    Elle dure de mai à novembre, à l'ouest la pluviométrie est quasiment nulle (4.2mm en juillet à Saint-Gilles); mais sur l'est de l'île il tombe tout de même 700mm d'eau durant le mois le plus arrosé (c'est plus qu'à Paris en un an!).                

    Records pluviométriques:

    Durée

    Localité

    Date

    Hauteur en (mm)

    1 Heure

    Cilaos

    le 29/02/1964 de 7h à 8h

    261.5

    3Heures

    Foc-Foc

    nuit du 7 au 8/01/66

    361

    6 Heures

    Foc-Foc

    nuit du 7 au 8/01/66

    620

    12 Heures

    Grand ilet

    Le 26/01/1980

    1170

    24 Heures

    Foc-Foc

    du 07 au 08/01/1966

    1825

    48 Heures

    Aurère

    du 08 au 09/04/1958

    2467

    3 Jours

    Grand ilet

    du 24 au 27/01/1980

    3240

    4 Jours

    Commerson

    du 23 au 26/01/1980

    3551

    5 Jours

    Commerson

    du 23 au 27/01/1980

    3951

    6 Jours

    Commerson

    du 22 au 27/01/1980

    4303

    7 Jours

    Commerson

    du 21 au 27/01/1980

    4653

    8 Jours

    Commerson

    du 20 au 27/01/1980

    4936

    9 Jours

    Commerson

    du 19 au 27/01/1980

    5342

    10 Jours

    Commerson

    du 18 au 27/01/1980

    5678

    15 Jours

    Commerson

    du 14 au 28/01/1980

    6083

    1 Mois

    Commerson

    Janvier 1980

    6177

     Températures:

    Les températures sont assez douces sur l'île de la Réunion, elles varient d'une dizaine de degrés d'amplitude sur des échelles diurnes et saisonnières.

    La caractéristique des températures est qu'elles varient beaucoup sur l'île à cause de l'importance des reliefs, en effet les isothermes suivent presque les courbes hypsométriques.

    Le climat de la Réunion

     

     

     

     

     

    « L'index de correction sans base légale depuis 1975Hébergements »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :