• Je recommande la lecture attentive du mensuel Eglise à la Réunion. En particulier le numéro daté de janvier 2013. On peut y lire en page 10 les propos du Frère Michel qui affirme que…"c'est en faisant grandir un enfant que l'on s'accomplit comme père" . Propos émis suite à la déclaration d'un de ses élèves dont le père venait de quitter la mère et qui avait "choisi" le Frère Michel comme père. Magnifique déclaration d'amour ! Cette petite anecdote retentit dans mon cœur comme une grâce en ces moments troubles où certains catholiques s'accrochent bec et ongles à une conception très sexuelle de la famille. Or, pour un certain nombre de fervents catholiques dont je suis, la famille n'est pas un lieu d'échanges sexuels, mais un lieu où s'accomplit l'amour du prochain. Un nid d'amour , tout particulièrement en y faisant grandir des enfants à l'image de ce qu'a accompli Frère Michel. Au demeurant, la Sainte Famille a été vécue sur ce modèle : absence de sexe mais abondance d'amour. Il me reste à prier pour que tous mes coreligionnaires ne laissent au sexe que la place mineure qui lui revient. Et surtout qu'ils débordent d'amour pour leurs proches et toute une humanité qui en a tant besoin. Le sexe on en a à ne plus savoir qu'en faire. Quant à l'amour, c'est devenu une denrée rare. Aimons-nous les uns les autres, le message est pourtant dépourvu de tout ambiguïté, venant d'un enfant adopté !

     

    Charles Durand

    Le Brûlé - Saint-Denis


    votre commentaire
  • Je suis un homo. Vous aussi. Tout comme les 7 milliards d'homos sapiens de la planète. Ces homos sapiens ont, comme les autres espèces de l'ordre des primates des pratiques de relations intimes diverses et variées. Certaines permettent à l'espèce de se perpétuer et beaucoup à entretenir des relations sociales. Mais là n'est pas l'essentiel. Depuis la nuit des temps ces homos sapiens ont développé plus d'intelligence pour s'entretuer que pour vivre en paix. Depuis deux mille ans on pouvait espérer que le "aimez-vous les uns les autres" de Jésus-Christ apporterait enfin la paix sur la Terre. Un comportement pourtant accessible à tous en dehors de toute conviction religieuse. Hélas, il faut bien reconnaître que ce "commandement" a plutôt été compris dans le sens de "hainez-vous les uns les autres". Trouble auditif ou cognitif ? Les faits sont là : l'homo sapiens peine à aimer ses semblables. Il est tellement facile de propager et d'entretenir la haine. Tristes homos sapiens.

     

     

    Mais il ne faut pas se décourager et chacun, à son niveau individuel, peut "aimer les uns et les autres". Aimer au sens de l'agapé grec. L'agapè est l'amour du prochain, une relation proche de l'altruisme. Il se caractérise par la spontanéité. Ce n'est pas un acte réfléchi ou une forme de politesse mais une réelle empathie pour les autres qu'ils soient inconnus ou intimes. Donc, rien à voir avec l'expression trompeuse "faire l'amour" qui, dans les faits, consiste la plupart du temps à assouvir son désir. Faisons en sorte que l'homo sapiens connaisse une mutation majeure en devenant l'homo agapé. C'est pas gagné ! Mais les homos agapé vivant dans la paix et le respect mutuel seront forcément gais. Que demander de plus pour 2013 ? Des homos gais…Tous homos, tous gais ! La fin du monde de l'homo sapiens. Le début du monde de l'homo agapé.

    Charles Durand

    Le Brûlé - Saint-Denis

     

    Pour les chiffres de population mondiale

    http://www.worldometers.info/fr/


    votre commentaire